La taille moyenne d’un basketteur de la NBA est de 1m98 !

Nous ne pouvons qu’être impressionné par la très grande taille de ces joueurs et nous poser cette question : 

le basket fait il grandir ?

C’est ce que nous allons étudier dans cet article où nous analyserons notamment l’importance du cerveau dans le mécanisme de croissance.

Chapitre 1 : Est ce que le basket fait grandir ?

Chapitre 2 : Le lien entre cerveau et croissance

Chapitre 3 : Le basket fait grandir, mais attention à la compression de la colonne vertébrale !

Est ce que le basket fait grandir ?

Cela n’est un secret pour personne,

avoir une grande taille présente un avantage considérable dans le basket,

d’ailleurs la logique serait de dire que les joueurs ont été sélectionnés dans des ligues tel que la NBA pour leur grande taille car cela leur a conféré un avantage sur les autres compétiteurs, à l’inverse, il est faux de dire que la pratique du basket fait grandir.

Le basket fait partie de ces sports où la détente verticale ( la capacité d’une personne à sauter verticalement ) est très importante, notamment lors des dunks.

joueur de basketball qui dunk

Est-ce que sauter fait grandir ?

On retrouve des mouvements incluant la détente verticale dans le handball, le volley et le saut en hauteur où tout comme au basket, la taille est un avantage que l’on ne peut nier.

Ainsi, la véritable question à se poser n’est pas si faire du basket fait grandir, mais :
est ce que ce sont les sauts qui font grandir ?

Comme nous l’avons vu dans l’article : grandir des jambes avec des étirements , l’étirement des muscles et des tendons ne va pas faire grandir, car les os de la jambe sont liés par des articulations et il est impossible d’augmenter l’espace entre deux articulations.

Par contre,

Le basketball ( et le sport en général ) va favoriser la croissance, en effet, cela va stimuler l’hypophyse, cette dernière va sécréter de l’hormone de croissance qui est directement responsable de la croissance et de l’allongement osseux.

 

Pour sécréter au maximum cette hormone, il faut pratiquer de l’HIIT.

le « high interval training »  ou en français : « entrainement fractionné » est un mode d’entrainement qui permet d’augmenter l’hormone de croissance de 300%  ( par la suite, elle estompe dans les 24 h ). (1)

Le principe est simple :

  • La séance de sport dure entre 15 et 30 minutes maximum,
  • Il y a une alternance d’exercices intenses courtes avec des périodes de repos actives courtes.
le basket fait grandir avec de l'entrainement hiit

Cela dit, attention au risque de surentrainement qui pourrait produire l’effet inverse, c’est à dire l’inhibition de l’hormone de croissance,
veillez à prévoir au moins un jour de repos dans la semaine, ne dépassez pas les 30 minutes de sport et ayez une alimentation adaptée afin de compenser les pertes en eau et en nutriments.

Quelle taille minimum pour dunker ?

Moins que ce que l’on pourrait croire !

Il existe deux hauteurs de panier de basket officiels : 2m06 et 3m05, une personne relativement petite possédant une bonne détente verticale est tout à fait capable de dunker.

Cela est facilité par la longueur des jambes, mais aussi par la longueur des bras : une personne petite des jambes, peut posséder de longs bras et inversement.

Le basket muscle quoi ?

La pratique du basketball fait évidemment travailler l’ensemble des muscles du corps, il est nécessaire d’être d’une manière générale athlétique, mais il fait travailler en particulier :

 

  • Les fessiers et les quadriceps lors des sauts, ces derniers ressemblants au mouvement du squat.
  • Les mollets qui aident à la stabilisation et à la mobilité du joueur sur le terrain.
  • Les épaules sont en travaillent constants lors de la manipulation de la balle, que ce soit lors des dribbles, des passes ou des dunks par exemple.

Le lien entre cerveau et croissance

Les jeunes joueurs de basket ont une véritable obsession : celui de devenir grand afin de faire partie des meilleurs et intégrer une ligue prestigieuse comme celle de la NBA.

Ils mettent en place un véritable état d’esprit, un « mindset » pour pouvoir grandir de taille coûte que coûte. Et c’est la où le cerveau entre en jeu.

Scientifiquement, il est question de quoi ici ?

De l’effet Placebo, tout simplement ! (2)

 

L’effet placebo est un phénomène psycho-physiologique où les sujets ne reçoivent aucun principes actifs, c’est à dire aucun médicaments,
mais les sujets en question ressentent tout de même des bienfaits, c’est ce qu’on appelle un effet « placebo »,

ou au contraire, si les effets sont perçus comme négatifs, cela est nommé l’effet « nocebo ».

L’effet Placebo n’affecte pas juste le ressentie subjectif du patient, mais aussi ses mécanismes physiologique et neurobiologique !

Aujourd’hui ce mécanisme reste un phénomène relativement mystérieux pour le monde scientifique. L’effet placebo ou nocebo affecte le niveau :

  • de douleur
  • de stress
  • de certaines hormones
  • de la dépression

Les joueurs de basket se retrouve dans un environnement sociologique où il y a un grand désir à devenir grand,
c’est ainsi que leur cerveau mettent en place le mécanisme d’effet placebo et sécrète ainsi de l’hormone de croissance.

Aussi, cela est couplé au fait que ces athlètes on un régime alimentaire et un programme sportif ( HIIT ) qui boost la sécrétion de cette hormone.

L’effet placebo est capable de baisser le niveau de stress, ce qui induit une baisse du niveau de cortisol.
Le cortisol ( aka l’hormone du stress ) est une molécule qui inhibe la sécrétion d’hormone de croissance si son taux est trop élevé. (3)

schéma explicatif de l'effet placebo

L’hypophyse va sécréter de l’hormone de croissance, ainsi que l’hormone ACTH
( l’adrénocorticotrophine ) qui a pour rôle de stimuler les glandes surrénales situées au niveau des reins à sécréter du cortisol.

Le basket fait grandir, mais attention à la compression de la colonne vertébrale !

Les sauts au basket sont relativement violents au vu de la hauteur, il est ainsi primordial de savoir gérer correctement l’atterrissage, afin de ne pas compresser la colonne vertébrale, voici quelques indications :

schéma expliquant comment tomber correctement au basketball

Lors de l’atterrissage, les pointes des pieds vont être la premières partie du corps à toucher le sol, les hanches et les genoux pliés vont permettrent d’amortir le choc, le dos est droit.

Il est primordiale de se décompresser la colonne vertébrale en effectuant des exercices d’hyperextension, notamment lorsque l’on pratique un sport de contact comme le basket.

Vous pouvez télécharger le guide gratuit ci-dessous, il contient des exercices posturaux et d’hyperextensions pour décompresser et agrandir la colonne vertébrale :

Pourquoi le basket fait grandir : conclusion

On l’aura compris, le basket est un sport complet qui est parfait pour stimuler l’hormone de croissance chez les jeunes en pleine période de puberté, mais cela n’est pas inhérent à la pratique du basket, mais à tout les sports capables d’apporter de l’intensité physique.

Le basket favorise la santé en général et la sociabilisation de l’adolescent, toutefois, il s’agit d’un sport relativement violent pour le corps de par l’amortissement des sauts répétés, alors attention aux risques de blessures !

 

Références

  1. Simon Haunhorst , Wilhelm Bloch , Miriam Ringleb , Lena Fennen , Heiko Wagner , Holger H W Gabriel , Christian Puta, Acute effects of heavy resistance exercise on biomarkers of neuroendocrine-immune regulation in healthy adults: a systematic review, Exerc Immunol Rev, 2022;28:36-52.
  2. https://www.jneurosci.org/content/25/45/10390
  3. Constantine A Stratakis, Cortisol and growth hormone: clinical implications of a complex, dynamic relationship, Pediatr Endocrinol Rev, 2006 Apr;3 Suppl 2:333-8.