La natation est un sport populaire où, de nombreux champions ont en général, une stature élevée. En France, nous avons notamment Camille Lacourt mesurant 2 mètres de haut et Laure Manaudou mesurant 1 m 80 !
Nous sommes ainsi en droit de nous demander si la natation fait grandir en taille.

Voyons cela dans cet article.

Comment la natation fait grandir ?

L’effet de l’eau sur le corps

Explication de l'effet de la poussée d'Archimède et de la gravité dans l'eau

La natation est un sport particulier où le corps se retrouve dans l’eau, de ce fait, il subit deux forces distinctes :

  • La poussée d’Archimède faisant remonter la personne de bas en haut. (1)
  • La force de pesanteur (autrement dit : la gravité) faisant couler de haut en bas le nageur.

Cela a pour effet de maintenir la personne en équilibre dans l’eau et de ne pas faire subir d’impact ou de tension sur le corps.

De la sorte, il est quasi impossible de provoquer des traumatismes aux niveaux des « zones de croissance » des os, contrairement à des sports où il existe des impacts relativement violents, comme l’athlétisme, le football ou le basketball.

Il est de ce fait, plus facile d’aller dans l’intensité sans provoquer d’accident nuisant à la bonne croissance.

La stimulation de la somatropine

La somatropine (aussi nommée « hormone de croissance ») est responsable de la croissance osseuse, en d’autres termes : de la prise de taille. (2)

Le sport stimule sa sécrétion, surtout lorsque la séance est effectuée en entraînement fractionné, qui est une séance de sport durant de 15 à 30 minutes où il y a une alternance d’exercice de grande intensité avec des temps de repos actives.

La natation est un sport travaillant l’ensemble des muscles du corps, il est aisé d’atteindre un niveau d’intensité élevée en la pratiquant et comme vu précédemment, il s’agit d’un sport qui provoque très peu de traumatismes.

 

Il va falloir coupler ces séances de sport intenses avec une nutrition optimale qui pourra combler les pertes caloriques et ainsi éviter les carences nutritives.

Vous pouvez opter pour des compléments alimentaires, si vous pensez que vous n’obtenez pas suffisamment de nutriments dans votre alimentation.

La régulation du cortisol

La pratique régulière de la natation fait grandir en baissant le niveau de stress.

Le stress a pour effet négatif d’augmenter le taux de cortisol dans le sang. Aussi nommé « l’hormone du stress », le cortisol va, à une trop grande quantité, inhiber la sécrétion de somatropine et va donc empêcher la bonne croissance osseuse. (3)

Quelle nage pour grandir ?

En d’autres termes, quelle nage pour permettre de libérer le plus de somatropine ?

Rappelons que plus l’intensité est forte, plus la somatropine est stimulée.

Le dos crawlé

homme faisant du dos crawlé

Le dos crawlé est une nage douce, peu technique et très bénéfique pour renforcer et guérir les maux du dos. Il est généralement pratiqué à la fin de la séance pour clôturer l’entraînement.

 

Dos crawlé
Intensité +
Muscles engagés dorsaux, pectoraux, épaules, bras, quadriceps et fessiers.

 

 

La brasse

femme faisant de la brasse

La brasse est la nage du débutant facile à maitriser, permettant d’atteindre un certains niveau cardiovasculaire.

 

La brasse
Intensité ++
Muscles engagés pectoraux, dorsaux, bras, fessiers, quadriceps, mollets.

 

Le crawl

homme faisant du crawl

Le crawl ou « freestyle », est le style qui permet d’avoir le plus de rapidité. Elle est pratiquée dans les compétitions sportives.

 

Le crawl
Intensité +++
Muscles engagés pectoraux, dorsaux, bras, abdos, quadriceps, fessiers.

 

Le papillon

homme faisant du papillon

Le papillon est la nage la impressionnante et la plus complexe à maitriser, elle demande beaucoup de technicité et de force.

Comme son nom ne l’indique pas, il s’agit ici d’imiter le mouvement du dauphin en ondulant son corps.

 

Le papillon
Intensité ++++
Muscles engagés pectoraux, dorsaux, lombaire, bras, abdos, quadriceps.

 

La natation pour grandir : attention au idées reçues !

La posture du corps

De nombreuses personnes croient que la natation fait grandir, car elle favorise une bonne posture, cette affirmation n’est pas forcément fausse, mais doit être nuancée !

Lorsque l’on regarde les compétitions professionnelles de natation à la télévision, nous pouvons observer de nombreux nageurs ayant une posture recroquevillée où leur tête et leur dos sont penchés vers l’avant.

Cela est causé par le fait que les nageurs travaillent énormément leurs pectoraux, leurs épaules, le haut du dos et leurs bras. Ce qui produit un déséquilibre musculaire et donc un affaissement.

Il y a nécessité d’avoir lors de la pratique de ce sport, une position où la colonne vertébrale est droite. Ce qui peut être difficile à faire selon le style de nage choisi.

Quel est le meilleur style de nage pour la posture ?

La brasse et le papillon sont les styles les plus mauvais pour la posture, ils exercent notamment des tensions dans le bas du dos.

À l’inverse, le dos crawlé est le meilleur style pour favoriser une bonne posture, cela dit, le crawl est celui qui permet d’allier au mieux un bon dos et intensité d’exercice.

 

Une mauvaise posture peut être aussi évitée, en :

  • Variant les styles de nage, ce qui prévient la sur utilisation d’un muscle.
  • Maitrisant à la perfection la technique, le but est de nager le plus parallèlement possible du sol, afin de garder le dos droit.
  • Au vu de la sur utilisation des muscles pectoraux, pratiquer l’exercice du rameur en salle est bénéfique pour renforcer les trapèzes et gommer l’affaissement.

Étirements du corps

Afin de permettre à son corps d’aller plus vite, il est nécessaire d’étirer le plus possible vos bras et vos jambes afin de prendre le plus d’élan possible et d’assurer une bonne propulsion.

Il est aisé de penser que cela puisse faire grandir en taille.

Mais s’étirer le corps pour grandir n’est qu’un mythe !

Il n’y a aucun lien entre l’étirement des tissus musculaires et l’allongement du tissu osseux, ce qui est assez logique.

Par contre, cela permet de détendre les disques intervertébraux de la colonne vertébrale et ainsi de prendre en hauteur.

Pratiquer la natation pour grandir si on est adulte 

Certaines personnes sont capables de grandir en taille jusqu’à 24 ans maximum, au-delà de cet âge, la puberté est terminée pour de bon !

En d’autres termes, vouloir stimuler la somatropine pour grandir en taille en ayant plus de 24 ans, ne fait plus aucun sens.

Cela dit, un adulte est capable de grandir en taille en étirant sa colonne vertébrale et en améliorant sa posture, la natation peut aider à atteindre ces objectifs.

Il existe des exercices d’hyperextensions et de posture à effectuer au quotidien pour gagner en hauteur, même au-delà de la puberté, si cela vous intéresse, vous pouvez télécharger le guide gratuit ci-dessous : 

Mot de fin

La natation fait grandir en permettant d’atteindre un niveau d’intensité élevé, ce qui va augmenter fortement la somatropine.

De multiples sport permettent de libérer cette hormone, mais la natation a pour particularité de rarement provoquer des traumatismes dans les zones de croissance des os.

Cela dit, le nageur devra faire attention à sa posture durant la séance, en ayant en tête de garder un alignement du corps, le plus droit possible, il pourra privilégier la pratique du crawl et du dos crawlé pour bien grandir.

Références

  1. https://apprendre-a-nager.univ-rennes1.fr/natation/aller-plus-loin/equilibration
  2. P. Pastoureau. Physiologie du développement du tissu osseux. INRA Productions Animales, Paris: INRA, 1990, 3 (4), pp.265-273. ffhal-00895910f.
  3. https://my.clevelandclinic.org/health/articles/22187-cortisol