À l’âge de 14 ans, le garçon connait le plus grand pic de croissance au moment de la puberté, contrairement aux filles où le pic arrive vers 12 ans,

mais peut importe, si vous cherchez à savoir comment grandir vite à 14 ans, les conseils suivants seront utiles pour favoriser la croissance des deux genres.

Pour grandir plus vite à 14 ans, l’adolescent va devoir adopter un mode de vie qui stimulera l’hormone de croissance, cette dernière est responsable de l’allongement osseux et donc de la prise de taille, ainsi qu’adopter un régime alimentaire qui sera capable d’apporter tout les nutriments nécessaire à la croissance du corps.

Comment grandir vite à 14 ans : le mode de vie à adopter

quatre jeunes de 14 ans

Pourquoi vouloir favoriser la croissance à 14 ans spécifiquement ?

À environ 14 ans, les adolescent connaissent un fort pic de croissance, ainsi vouloir profiter de ce momentum pour grandir encore plus vite fait effectivement sens.

Voici les différents vecteurs qui vont aider l’adolescent à grandir :

Le Sport

Le sport va augmenter drastiquement le taux d’hormone de croissance ( en s’estompant dans les 24 h ). (1)

Aussi, l’exercice physique va stimuler la circulation sanguine dans l’os, ce qui va favoriser une croissance locale dans celle ci. (2)

Il existe une multitude d’activités sportives ludiques qu’un adolescent peut effectuer au quotidien :

 

  • Les sports collectifs vont aider à la sociabilisation de l’adolescent avec des jeunes de son âge, vous pouvez ainsi l’inscrire dans un club de sport afin qu’il puisse travailler l’ensemble de son corps en intensité, il y a notamment le volley, le hockey ou
    encore le basketball !
  • Vous pouvez aussi opter pour des sports individuels, comme la natation qui favorise l’hormone de croissance, une bonne posture, ainsi que l’étirement général du corps, tout en étant plus « safe », contrairement au sports de percussion qui sont plus violent en augmentant le risque d’accident, tel que des fractures.

La Nutrition 

À l’adolescence, la  tendance est de consommer des produits de mauvaise qualité, comme des bonbons à la sortie de l’école ou en allant manger au fast food par exemple.

Pourtant c’est à cette période qu’il faut manger le plus sainement possible afin d’apporter les nutriments nécessaire à la bonne croissance osseuse !

La malnutrition est à proscrire, car elle empêche le plein potentiel de croissance chez l’adolescent, mais aussi car elle favorise le surpoids, voir l’obésité, ce qui va inhiber la stimulation d’ hormone de croissance et contribuer à une mauvaise posture et donc à
un affaissement du corps et un tassement de la colonne vertébrale.

Il existe de nombreuses molécules spécifiques pour grandir de taille, notamment :

  • Le Calcium : qui est le composant numéro 1 de l’os,
  • La Vitamine D : qui aide le calcium à se fixer sur les os,
  • Les Protéines : qui vont faire croître les muscles.

    Mais vous vous demandez peut être quel est le rapport avec les os ?

    Il existe une relation entre la croissance des muscles et la croissance des os : en effet, tel un tandem, le couple os – muscle est équilibré, cela signifie que lorsqu’il y a une croissance du muscle, il y a aussi une croissance de l’os. (3)

Adopter une bonne posture 

Une mauvaise posture empêche la bonne poussée de croissance de la colonne vertébrale,  cette dernière doit être droite et ne doit pas être tordue !

Il faut adopter une bonne ergonomie au quotidien : il faut éviter de trop rester trop assis, recroquevillé devant l’ordinateur ou encore d’avoir la tête affalée devant le téléphone portable.

Aussi, vu que l’essentiel de l’hormone de croissance est sécrété durant la nuit, il est primordiale d’adopter une position de sommeil adéquat pour grandir vite à 14 ans.

Enfin, des exercices posturaux pourront corriger l’accentuation des courbures de la colonne vertébrale et vous aider à avoir un dos droit.

Combien d’heure de sommeil pour un ado de 14 ans  ?

Il est recommandé pour un ado de 14 ans de dormir 8 à 10 heures par nuit. (4)

L’hormone de croissance est le plus sécrété pendant les premières heures de sommeil, d’où l’importance d’avoir une qualité de sommeil en or et de dormir assez ! 

Veillez à ce qu’il ne prenne pas un repas trop copieux avant de se coucher, car une trop grande digestion durant la nuit empêche de dormir.

Aussi, il est recommandé d’éviter les écrans 30 minutes avant de se coucher, car les lumières bleues qui s’en émanent favorise l’insomnie.

Quelle est la taille normal à 14 ans ?

Une taille normale, par définition, est une taille qui est égale ou qui très proche de la taille moyenne de la population.
Regardons les tailles moyennes d’adolescents de 14 et 15 ans, ainsi que le gain en centimètre en 1 an :

la taille moyenne d’un garçon de 14 ans 163,8 cm
la taille moyenne d’un garçon de 15 ans 170,1 cm ( + 6,3 cm )
la taille moyenne d’une fille de 14 ans 158,7 cm
la taille moyenne d’une fille de 15 ans 159,7 cm ( + 1 cm )

 

Nous pouvons constater le gain énorme à 14 ans pour un garçon, soit 6,3 cm en moyenne, alors que les filles gagnent très peu de centimètres à cet âge, soit 1 cm en moyenne.

Ceci s’explique du fait que la période de croissance n’arrivent pas en même temps chez les deux sexes :

  • Une fille n’a pas trop d’intérêt à se poser la question de comment grandir vite à 14 ans, mais plutôt à 12 ans, où elle gagne 7 cm !
    Par la suite, ce gain de centimètre baisse drastiquement et s’arrête vers 17 ans environ.
  • Chez le garçon, le pic de croissance arrive à 14 ans, où ils gagnent 6,3 cm, puis cela baisse et s’arrête vers 18 ans environ.

À noter qu’il existe des personnes qui grandissent jusque l’âge de 24 ans, mais cela reste peu commun.

Mon fils de 14 ans ne grandit pas | que faire ?

Un garçon entame sa puberté entre 9 et 14 ans, nous considérons ainsi qu’un garçon qui ne grandit pas dés 14 ans peut avoir un retard de croissance du à une sécrétion trop basse d’hormone,

il est alors conseillé de prendre contact avec un médecin, ce dernier peut administrer de l’hormone de croissance synthétique si il juge que cela est de bonne augure.

Attention aux perturbateurs endocriniens !

Un perturbateur endocrinien est une molécule qui a une structure proche d’une hormone, mais n’est pas une hormone.

Le problème est que ces molécules vont perturber les récepteurs hormonaux dans le corps en les trompant, ainsi,
la croissance peut être biaisée, c’est à dire que l’hormone de croissance peut être inhibée et ainsi provoquer chez certain un retard de croissance !

Comment grandir vite à 14 ans dans les meilleurs conditions si le mode de vie que l’on possède, inhibe la croissance ?

Ces molécules néfastes ont malheureusement une omniprésence dans notre quotidien, voici la liste ( non exhaustive ) des perturbateurs endocriniens les plus courants :

  • Perturbateurs d’origine alimentaires :

    les additifs alimentaires dans les plats transformés;

    les pesticides dans les fruits et les légumes ( comme la pomme non-bio qui comporte 27
    produits chimiques différents ! ), privilégiez si possible des aliments biologique;

    le soja qui contient de la phyto-œstrogène, qui a pour effet de perturber la sécrétion d’hormones sexuelles.

  • La pollution de l’air.
  • Les drogues :
    à 14 ans, l’ado peut commencer à avoir envie de d’expérimenter certaines choses, dont
    certaines drogues, ainsi il est important de faire de la prévention, notamment contre l’alcool et la cigarette.

Conclusion

Posséder une grande taille comporte d’indéniables avantages dans différents aspects de la société : être grand améliore notamment la confiance en soi et sa capacité physique, ce qui, par effet de vases communiquant, est un avantage dans la pratique d’un sport et dans le relationnel, que ce soit durant la carrière professionnelle ou la séduction. 

Ainsi, certains parents cherchent un moyen pour que leurs jeunes ado profitent pleinement de la période de puberté pour bien grandir.

En mettant en pratique les conseils ci-dessus, la croissance de l’adolescent ne peut que être favorisé !

Références

  1. Simon Haunhorst , Wilhelm Bloch , Miriam Ringleb , Lena Fennen , Heiko Wagner, Holger H W Gabriel, Christian Puta, Acute effects of heavy resistance exercise on biomarkers of neuroendocrine-immune regulation in healthy adults: a systematic review, Exerc Immunol Rev, 2022;28:36-.
  2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3970293/#:~:text=An%20increase%20in%20muscle%20mass,level%20proportional%20to%20muscle%20mass.
  3. https://www.health.harvard.edu/staying-healthy/the-muscle-bone-connection
  4. Shalini Paruthi, Lee J Brooks, Carolyn D’Ambrosio, Wendy A Hall, Suresh Kotagal, Robin M Lloyd, Beth A Malow, Kiran Maski, Cynthia Nichols, Stuart F Quan, Carol L Rosen, Matthew M Troester, Merrill S Wise,
    Consensus Statement of the American Academy of Sleep Medicine on the Recommended Amount of Sleep for Healthy Children: Methodology and Discussion, J Clin Sleep Med,2016 Nov 15;12(11):1549-1561. doi: 10.5664/jcsm.6288.