“Sauter fait grandir” : cela peut être une drôle de supposition pour certains, mais vous seriez bien surpris des bienfaits de cette activité sur la croissance !

Sauter fait grandir d’une manière indirecte, lors d’une séance de corde à sauter par exemple : en favorisant la croissance locale des os, en augmentant le niveau d’hormone de croissance et en augmentant la densité des os.

Comment sauter fait grandir ?

En activant une croissance locale dans les jambes 

Les muscles et les os s’influencent mutuellement.

Selon Hiroshi Kaji, professeur au Journal of bone Metabolism (1) : une augmentation de la masse musculaire va étirer les fibres de collagène et de périoste des os, cela aura comme conséquence, de provoquer une croissance locale de l’os.

composition d'un os

Sauter est un mouvement explosif qui engage une grande partie des fibres musculaires et permet ainsi de construire facilement de la masse musculaire aux niveaux des jambes.

Cela dit, l’hypertrophie musculaire (c’est à dire l’augmentation de la masse musculaire) lors des sauts, est moindre, comparée à des mouvements de musculation (de squat par exemple), qui sont des mouvements de résistances lents.

En augmentant la densité osseuse

Le flux sanguin va drastiquement augmenter durant la séance de sauts, ce qui aura pour effet d’augmenter la densité osseuse.

Cela signifie qu’il y aura un renforcement des os, une stimulation de leur croissance et une prévention des éventuels traumatismes aux niveaux des zones de croissance, car les os seront « plus fort » qu’avant.

Mais,

il est important d’avoir en tête que les activités à trop fort impact, notamment quand ces derniers impliquent des sauts violents (comme le Basket), peuvent exposer à des blessures, et ainsi, endommager les zones de croissance des os, c’est pour cela qu’il est nécessaire de maîtriser à la perfection les techniques du sport que l’on pratique.

En stimulant la sécrétion d’hormone de croissance

D’une manière générale, les activités physiques où l’on pratique des sauts, sont des activités plutôt denses, engageants relativement bien le cardio.

Cette intensité va augmenter naturellement la sécrétion de “l’hormone de croissance”, cette dernière va faire croître les os en longueur ! (2)

Afin de tirer profit de cela, il est préférable d’exercer 15 à 30 minutes de sport où il y a une alternance d’exercices pratiqués intensément avec du repos actif.

La corde à sauter pour grandir 

Faire de la corde à sauter pour grandir est une bonne idée, car les sauts restent relativement non violents si la technique et bien maîtrisée, aussi, cela permet de faire travailler aisément le cardio en intensité et donc, de stimuler l’hormone de croissance en flèche !

En effet, faire 15 minutes d’entraînement permet de brûler 200 à 300 calories, à titre de comparaison, il faudrait faire 1 heure de musculation pour en brûler autant !

La corde à sauter permet aussi de muscler les jambes, ce qui va accroître la croissance locale dans ces dernières.

homme qui fait de la corde à sauter pour grandir

Quels muscles travaillent ?

La quasi-totalité du corps est engagé lors de cette pratique, mais surtout :

  • Les « Gastrocnemius » (les mollets), permettant une flexion plantaire de la cheville.
  • Les « Quadriceps femoris » permettant une extension du genou.
  • Les « Gluteus maximus » (les fesses), permettant une extension des hanches.

Comment faire de la corde à sauter comme un boxeur pro ?

Faire de la corde à sauter est un entraînement de prédilection chez les combattants, cela permet de travailler plusieurs « choses » en même temps : le cardio, la coordination, la dextérité et le jeu de jambes. 

L’objectif est de maîtriser cet art comme les boxeurs et non pas comme les enfants dans la cour de récréation !

trois enfants qui jouent à la corde à sauter pour grandir

Nous avons vu précédemment que sauter fait grandir, mais qu’il était important de ne pas endommager les zones de croissances des os, mais ce n’est pas tout : une mauvaise technique pourrait aussi accidenter les articulations, notamment ceux des genoux.

Aussi,

les sauts, surtout lorsqu’ils sont très explosifs, font subir à la colonne vertébrale, qui est telle un gros ressort : une grosse pression.

En particulier sur les disques intervertébraux. Étant composés de collagène, ils ne disposent pas de la même solidité que les vertèbres, qui elles, sont composées de tissu osseux !

 

sauter fait grandir mais il faut faire attention à son rachis

Effectuer des exercices d’hyperextension et posturaux de la colonne, peut prévenir la potentielle perte de taille, en effet, ils permettent aux disques de se détendre et ainsi de prendre de la hauteur.

Vous pouvez télécharger ce PDF gratuitement ci-dessous, il expose dans le détail, quatre de ces exercices :

La corde à sauter pour grandir : 7 bons réflexes à adopter

  • Prenez la bonne longueur de corde : mettez la ficelle en dessous de vos pieds et levez les poignées, ces derniers doivent atteindre la hauteur de votre sternum.
  • Ne sautez pas haut et relaxez votre corps.
  • Les genoux doivent se plier légèrement afin de ne pas faire subir le poids du corps entier sur eux et le dos.
  • Utilisez vos poignets et non pas vos bras pour déplacer la ficelle autour de vous.
  • Gardez vos coudes serrés contre votre corps.
  • Contractez les muscles de votre tronc afin de ne pas endommager votre dos.
  • L’atterrissage doit être effectué en douceur : vos pointes de pieds doivent toucher le sol en premier avec douceur.

Conclusion

Sauter fait grandir de multiples manières, cela dit, il est primordial de maîtriser les bonnes techniques de sauts pour éviter les accidents et gâcher les bienfaits que procure cette activité sur la prise de taille.

Comme vous pouvez vous en douter, le processus de croissance ne se résume pas exclusivement à la pratique d’un sport, il y a aussi la génétique, l’alimentation et le mode de vie en général qui entre en jeu.

Le guide ultime du blog vous montre toutes les étapes pour grandir en taille selon votre âge, vous pouvez cliquer ici pour en prendre connaissance !

 

Références

  1. Interaction between Muscle and Bone, Hiroshi Kaji, J Bone Metab. 2014 Feb; 21(1): 29–40. Published online 2014 Feb 28. doi: 10.11005/jbm.2014.21.1.29.

  2. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/8614759/